Les produits sucrés au quotidien

June 5, 2016

Les sucres appelés aussi "glucides" doivent faire partie de notre alimentation car ils sont une des principales sources d’énergie pour notre organisme.

Mais comment les consommer ? 

 

 

Dans notre alimentation on retrouve les glucides sous deux formes :

  • Les glucides simples (index glycémique élevé)

  • Les glucides complexes (index glycémique bas)

 

Les glucides simples regroupent tous les « sucres rapides » qui sont retrouvés principalement dans les produits sucrés. Ils vont être très vite assimilés par notre organisme à l’inverse des glucides complexes, dit féculents qui mettront plus de temps. 

 

Qu'est ce que l'index glycémique ?

 

Lorsque vous ingérez des aliments contenant des sucres, votre corps fabrique de l’insuline afin de stocker l’excédent de sucre dans des réserves (le glycogène).

La notion d’index- glycémique correspond au pouvoir sucrant d’un aliment et à sa capacité de faire libérer de l’insuline.

 

Les aliments à index glycémique bas sont des aliments qui ne provoquent pas une arrivée massive de sucre dans le sang et donc pas de pic d’insuline.

Ils sont à favoriser.

Les aliments à index glycémique élevé  provoquent une arrivée massive de sucre dans le sang et donc un pic d’insuline. Ils sont à limiter surtout pris de manière isolée ou associés à des aliments gras (notion de réserve de glycogène vue précédemment).

 


Que faire pour contrôler sa consommation de produit sucré ?

 

- Bien faire la différence entre les produits alimentaires avec sucres ajoutés (boissons, certains desserts laitiers…) dont il est indispensable de limiter la consommation, et les aliments naturellement sucrés comme les fruits qui apportent de nombreuses vitamines, éléments minéraux et fibres bénéfiques pour l’organisme.

 

- Pas de boissons sucrées. Il s’agit d’éviter tous les sodas et jus de fruits industriels. Vous pouvez néanmoins prendre des fruits pressés (orange, citron…) mais sans ajouter de sucre.

 

- Attention aux produits avec sucres ajoutés contenus dans des viennoiseries diverses (brioche, croissant, pains au raisin…), de nombreux biscuits, des céréales sucrées du petit déjeuner, des gâteaux, des confiseries… Tous ces produits sont en plus généralement riches en matières grasses.

 

- Les yaourts aromatisés et autres desserts lactés sucrés, les fruits au sirop, les nougats, les sorbets, les glaces… contiennent également du sucre ajouté en proportion variable selon les marques. Ce type de produits ne doit être consommé qu’occasionnellement ; en petite quantité ; à la fin d’un repas riche en fibres végétales ; jamais en dehors des repas.

 

- Fruits et légumes à consommer librement à quelques exceptions :

  • modérer la consommation des fruits les plus sucrés : ananas, banane, raisin, mangue

  • modérer la consommation des légumes cuits les plus sucrés : betterave, carotte, chou de Bruxelles, pommes de terre en purée, flocon (et frites).

 

Les aliments à privilégier sont ceux à index glycémique le plus faible

 

 

Concernant les édulcorants ? :

 

Leur consommation peut être occasionnelle et très modérée.

 

Les principaux édulcorants sont l’aspartame et l’acésulfame K désignés respectivement comme additifs par E951, E950 (E 962 pour l’association des 2 précédents), et le sucralose qui est de plus en plus présent (E955).

Les édulcorants sont des additifs compris entre E950 et E967.

 

La stévia est une plante sucrante naturelle originaire d’Amérique du sud récemment apparue sur le marché (Attention elle est souvent associée à des édulcorants).

 

La consommation des édulcorants comme substitut du sucre contribue à maintenir, voire à renforcer, l’appétence pour le goût sucré.

Leur intérêt pour le contrôle du poids n’a pas été démontré sur le long terme, au contraire !

 

Au signal du goût sucré, le cerveau ordonne au pancréas de produire de l’insuline. Mais face à un faux sucre, cette insuline n’a rien à éliminer, elle va donc se retrouver en excès et son action va être supérieure à ce qui est nécessaire ...

 

Résultat : un stockage beaucoup plus important de graisses.

 

Les interactions entre les édulcorants et vos médicaments sont imparfaitement connues, il en est de même avec les autres additifs !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Featured Posts

Bien manger au printemps

March 15, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon

Manon Bergé

Diététicienne - Nutritionniste

n° adeli : 099500316

Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now