Blog

Quelle huile choisir ?

Je vous le répète souvent en consultation, " le gras c'est la vie" !

L'huile en fait partie...


Ce que vous devez savoir avant tout :

Les huiles sont composées à 100% de lipides c’est-à-dire de matières grasses.

Le beurre et la margarine en contiennent moins, soit 82g pour 100g de produit.


Il ne faut pas laisser fumer l’huile à la cuisson car elle devient toxique. Jetez-la !

Il ne reste rien de bon hormis des composés cancérigènes.

Le beurre à ce même inconvénient à haute température.

Privilégiez les huiles pour les cuissons car le point de fumage du beurre est plus bas que celui des huiles !

L’huile, contrairement au beurre est d’origine végétale, elle ne contient pas d’acides gras saturés responsables du mauvais cholestérol.

Dans le cadre d’un régime amaigrissant, il faut en limiter l’apport mais ne pas la supprimer car elle contient des nutriments que l’organisme ne sait pas fabriquer comme les oméga par exemple.

Les oméga sont des acides gras. Les acides gras ne sont pas à exclure de l’alimentation équilibrée, certains comme les acides gras insaturés permettent de diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires, de mauvais cholestérol, et améliorent certaines fonction du corps ( vision, mémoire etc..)

Aucune huile n’est nutritionnellement idéale. Il ne faut donc pas hésiter à varier et combiner les huiles dans la cuisine car elles apportent des acides gras et des oméga différents.

Soyez attentifs au choix de vos huiles dans le commerce car seules les huiles extraites par pression à froid contiendront des nutriments intéressants pour votre organisme.


Les différentes huiles de cuisine :

Arachide :

Une huile originaire d’Amérique du sud, fabriquée à partir d’arachides (cacahuètes). Son goût est peu prononcé.Elle est idéale pour les fritures car c’est l’huile qui reste le plus stable à haute température. En revanche elle est la plus déséquilibrée en nutriments, elle apporte 125 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3, c’est pour cette raison qu’elle ne doit pas être utilisée quotidiennement. Elle coûte environ 24 euros le litre.


Argan :

Elle provient des fruits de l’arganier. Généralement utilisée pour la peau ou les cheveux, les fruits sont légèrement torréfiés pour la version alimentaire.Elle ne supporte pas d’être chauffée. Elle accompagne donc les poissons, couscous et les légumes méditerranéens en vinaigrette.


Colza:

C’est une huile extraite à partir de graines de colza réduites en farine. C’est la deuxième huile la plus consommée en France après le tournesol. Elle est peu chère (environ 4 euros le litre) et a un goût neutre. Elle est parfaitement équilibrée car elle apporte 2 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3 (qui est le rapport recommandé en diététique.Idéalement utilisée pour l’assaisonnement elle supporte aussi les cuissons douces (ne pas l’utiliser pour les fritures).


Lin :

A utiliser en assaisonnement, car l’huile de lin ne supporte pas la cuisson. Elle est à conserver au froid car elle rancit vite. En cas de mauvaise odeur, il ne faut pas la consommer, elle peut être toxique.

Cette huile est autorisée à la consommation depuis 2009 mais à défaut d’études scientifiques sur le sujet elle est déconseillée aux enfants de moins de 3 ans. Cependant, les nutritionnistes la recommande pour sa très grande richesse en oméga-3. Vous pouvez en consommer tous les jours, elle apportera à vos plats un léger goût de noisette. (21 euros le litre)


Noisette :

Cette huile extraite du fruit du noisetier est la plus chère dans le commerce (45 euros le litre). Sa saveur unique en fait une huile délicieuse dans la vinaigrette.. Elle peut aussi remplacer le beurre en pâtisserie.

Mais attention elle ne supporte pas les hautes températures. Elle est fragile et rancit rapidement. Sur le plan nutritionnel elle est déséquilibrée car elle apporte 16 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3, évitez donc de la consommer quotidiennement.


Noix :

C’est une huile obtenue à partir de cerneaux de noix dont elle a le goût. Elle est parfaitement équilibrée nutritionnellement parlant car elle apporte 5 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3.

Cet avantage diététique a un prix : 36 euros le litre.Vous pouvez en consommer tous les jours pour l’assaisonnement de vos plats.


Olive :

L’huile d’olive est réalisée à partir d’olives noires qui sont broyées avant d’être pressurées. Il faut privilégier l’huile d'olive vierge extra.Cette huile convient aussi bien pour la cuisson que pour l’assaisonnement.

Elle est neutre sur le plan nutritionnel, c’est-à-dire qu’elle est pauvre en oméga-3 et 6.

Elle a des effets bénéfiques sur le cœur du fait de sa richesse en anti-oxydants (issus de l’olive) et non comme on l’a longtemps cru de sa richesse en oméga-9, acides gras mono-insaturés. Elle coûte approximativement 17 euros par litres.


Pépins de raisins :

Avec son goût neutre vous pouvez l’utiliser quotidiennement en assaisonnement.Par contre, c’est une des huiles les plus déséquilibrée, elle contient 217 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3. Elle aurait des effets bénéfiques sur la diminution du mauvais cholestérol.Son prix est de 10 euros le litre.


Soja :

L’huile de soja est extraite de la fève du soja, originaire d’Asie. Elle supporte la cuisson mais pas la friture. Vous pouvez aussi vous en servir pour l’assaisonnement.

Elle est légèrement déséquilibrée ( 7 fois plus d’oméga-6 que d’oméga-3), vous pouvez donc en consommer régulièrement mais de préférence pas quotidiennement.

Elle est riche en lécithine qui est un émulsifiant naturel, vous pouvez donc l’utiliser en pâtisserie. Son coût est de 23 euros par litres.


Tournesol :

C’est l’huile la plus consommée en France.

Elle supporte la chaleur à haute température, elle est donc parfaite pour frire, rissoler et colorer les aliments. Elle est aussi très bonne en assaisonnement grâce à son goût neutre.

Mais elle est très déséquilibrée ! En effet elle apporte 574 fois plus d’oméga-6 que d'oméga 3.

A ne pas consommer tous les jours malgré son prix attrayant (5 euros environ le litre).


Mon conseil :


L’huile d’olive et de colza sont les plus équilibrées et les moins chères. Utilisez la colza en assaisonnement et l’huile d’olive en cuisson quotidiennement. Vous pouvez mélanger les deux huiles dans vos salades si vous voulez plus de goût !


#culture #conseil #information

Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon

Manon Bergé

Diététicienne - Nutritionniste

n° adeli : 099500316

Tous droits réservés

  • White Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now