Manon Bergé

Diététicienne - Nutritionniste

n° adeli : 099500316

Tous droits réservés

  • White Facebook Icon

Les compléments "bénéfiques" alimentaires

November 25, 2017

Aujourd'hui, et suite à de nombreuses questions concernant les compléments bénéfiques, j'ai décidé de vous apporter quelques réponses.

 

Tout d'abord, et histoire de mettre tout le monde dans le même bateau, les compléments bénéfiques, c'est quoi ?

 

 

 

Ce sont des compléments alimentaires, à base de plantes, de fruits ou légumes concentrés en gélules, comprimés ou ampoule à diluer dans de l'eau. 

Ils sont pris sous forme de cure (généralement chaque jour pendant 3 semaines) afin de palier à d'éventuelles carences en minéraux. On en prend souvent pour lutter contre la rétention d'eau, la fatigue, les troubles du transit, la chute de cheveux et même pour obtenir un beau bronzage l'été ! 

 

Il semblerait donc que la consommation de compléments alimentaires comme ceux que l'on retrouve en pharmacie et parapharmacie pourrait améliorer la santé mais, pour l'instant, aucune étude d'envergure n'a démontré une quelconque efficacité de ces supplémentations. Seuls les personnes réellement carencés, après analyses et avis médical, en ont besoin.

 

Une nouvelle piste de compléments a néanmoins été mise à jour: les probiotiques et les prébiotiques. Les médecins les prescrivent de plus en plus. Ils sont en vente libre mais non remboursés par la Sécurité Sociale.

 

Plus précisément...

 

Les probiotiques

 

Ce sont des micro-organismes vivants, bactéries ou levures, que l'on ajoute à l'alimentation ou que l'on avale comme des médicaments. Ils sont destinés à enrichir le microbiote.

Le problème principal, outre mesurer leurs effets, est déjà de les faire parvenir à destination, car le système digestif est particulièrement efficace pour éliminer au quotidien une grande quantité de bactéries et de parasites ! La salive, déjà, puis l'estomac (avec son acidité extrême) détruisent la quasi-totalité des microbes.

Pour les fabricants, sélectionner les bons germes est délicat, car nos connaissances sont encore trop limitées. La culture de ces micro-organismes se révèle également particulièrement compliquée. Alors, quels germes doit-on ingérer ? Les préconisations penchent en faveur des bactéries de la fermentation lactiques encapsulées dans des gélules résistantes à l'estomac.

Cependant, les données manquent encore pour en évaluer la réelle efficacité. On en reconnaît les intérêts dans la recolonisation intestinale après traitement par antibiotiques ou en cas de diarrhée, mais chez le sujet sain, rien n'est encore réellement prouvé.

 

 

Les prébiotiques

 

Ils sont constitués de sucres qui favorisent la fermentation des bactéries intestinales. Ils résistent à la digestion de l'estomac et de l'intestin grêle pour nourrir les micro-organismes du colon. On peut les acheter sous forme de comprimés, mais il est bien plus simple de les consommer sous leur forme naturelle.

En effet, les, les légumes et le miel sont les grands pourvoyeurs de ces substances. Une alimentation équilibrée suffit largement à nos besoins en prébiotiques. Certains malades n'ont pas le droit de manger des fruits et des légumes comme les personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, par exemple.

Pour eux, l'ingestion de prébiotiques peut être intéressante.

 

On voit ici, plus que jamais l’intérêt d'adopter une alimentation variée et équilibrée !

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Featured Posts

Bien manger au printemps

March 15, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now