Manon Bergé

Diététicienne - Nutritionniste

n° adeli : 099500316

Tous droits réservés

  • White Facebook Icon

Que penser de l'application Yuka ?

August 5, 2018

Vous n'avez peut être pas échappé à l'application Yuka sur votre téléphone, qui permet de scanner les produits alimentaires pour en connaître plus sur leur composition.

Elle note les produits sur une échelle de 0 à 100. Par cette application vous avez accès à trois informations principales :

  1. la qualité nutritionnelle : quantité de calories, de graisses saturés, de sucres, de sel, de fibres et de protéines;

  2. la présence ou non d’additifs à risque

  3. et, enfin la dimension biologique du produit

 

Les adjectifs "Excellent", "Bon", "Médiocre", "Mauvais" sont utilisés pour qualifier le score du produit.

 

 

 

Que penser de cette application ?

 

Elle fait incontestablement partie des applications mobiles d’informations nutritionnelles les plus simples à utiliser.

Un système de couleur (vert foncé, vert clair, orange et rouge)indiquant si la donnée étudiée en fait un produit excellent, bon, médiocre ou mauvais est utilisé.

Ce qui rend son utilisation et son ergonomie agréable et rapide.

Seuls quelques critères sont affichés pour aller à l'essentiel: les calories les protéines les graisses saturées les fibres les sucres , le sel les additifs et leur degré de nocivité.

 

Yuka suggère même une alternative plus saine aux produits qu'elle ne recommande pas.

Yuka est une application indépendante qui calcule selon son propre algorithme et sans influence des lobbys.

Chaque utilisateur peut ajouter des produits qui ne sont pas référencés dans la base de données, il y a aujourd'hui plus de 500 000 références !

 

Oui, mais :

 

La liste des ingrédients n'est pas visible ce qui peut amener à certaines erreurs d’interprétation.

Les quantités totales de graisses ne sont pas mentionnées... Or, les graisses saturées ne sont pas les seules graisses existantes.

Un produit scanné par Yuka peut donc se retrouver pauvre en graisses saturés mais très gras quand même...

 

Autre bémol, on ne connait pas l'origine des sucres. Il peut s’agir de sucres naturels comme le fructose issus des fruits ou le lactose issu des yaourts, tout comme il peut s’agir de sucres ajoutés (sucre blanc, sucre roux, sirop de glucose, etc).

Un produit riche en fructose ne sera pas aussi dangereux pour votre poids qu'un produit riche en sucre blanc ajouté...et ça Yuka ne vous le dira pas.

 

La qualité nutritionnelle d’un aliment ne se résume pas à ses calories et ses macronutriments (protéines, graisses, sucres) mais aussi à sa richesse nutritionnelle en vitamines et oligo-éléments, ce que Yuka ne nous montre malheureusement pas du tout…

 

Autre point négatif à mon sens, Yuka analyse le nombre de calories pout 100 grammes de produit.

Prenons l’exemple d’une pizza : 180 calories par 100 grammes, Yuka classe la pizza dans la catégorie «à faible impact calorique». Mais la moitié d'une pizza apporte 365 calories et une pizza entière apporte 730 calories environ. Ce sont ces portions là que l'on consomme, l'impact calorique n'est pas si faible que ça.

Une analyse en fonction des portions généralement consommées serait plus représentative que pour systématiquement 100g de produit...

 

Yuka catégorise les additifs "sans impact", "douteux", "à éviter, nocifs".

Je reste persuadée qu'un additif classé « sans impact » peut être dangereux associé à un autre additif. Et on le sait, les industriels ont tendance à cumuler plusieurs (voir des dizaines) d’additifs dans leurs produits.

Un additif en petite quantité peut être classé "sans impact" alors qu'en plus grande quantité il sera nocif... Je suis peut être trop catégorique mais je pense qu'on devrait ne consommer aucun additif...et donc ne pas en classer certain comme non dangereux...

 

Mon avis sur cette application, et les autres en général se rapproche de celui sur le nutriscore : Manger plus sainement c’est avant tout faire preuve d’un peu de bon sens: un coup d’œil rapide à la liste des ingrédients suffirait parfois pour nous faire comprendre qu’un produit contenant une liste interminable d’ingrédients n’est pas forcément bon pour nous !

 

L’application Yuka est intéressante et utile pour avoir un peu plus de visibilité sur ce qu’on mange. Mais attention, son utilisation a des limites. La notation des produits est faite à partir d'un algorithme subjectif : un aliment «mauvais» peut gagner des points parce qu'il est bio ou parce qu'il ne contient pas d’additif dangereux du point de vue de Yuka ...ce qui n’en fait pas un aliment sain pour autant !

Manger sain, passe surtout par le fait d'éviter le plus possible les produits transformés…et pour ça, vous avez seulement besoin d'un peu de bon sens et non de code barre….ni d'une application. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Featured Posts

Bien manger au printemps

March 15, 2019

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now